tennis-cout

Le tennis est-il un sport cher ?

Le tennis est certainement un sport qui gardera encore longtemps l’étiquette d’un sport bourgeois et ceci pour plusieurs raisons. Une des premières est du fait qu’il ne puisse se pratiquer que sur un véritable court. Il est très rare de voir des particuliers se construire un véritable terrain de tennis dans leur jardin. À l’inverse du badminton ou du ping-pong où il suffit simplement de tirer un filet, la spécificité du rebond de la balle faisant partie de l’entraînement et de l’apprentissage des joueurs, il faut pour cela un terrain bien étudié. En second, les quelques terrains municipaux existants sont rarement gratuits. Si la somme de la cotisation peut paraître modique pour obtenir une clé pour s’entraîner, cela nécessite plusieurs démarches et un investissement qui peut paraître coûteux par rapport à d’autres sports où les terrains sont gratuits.

Malgré tous les efforts de la FFT pour démocratiser ce sport et le rendre plus accessible dans toutes les villes de France, il existe des bastions élitistes comme au golf et à l’équitation qui, par le biais de tarifs exagérés, arrivent facilement à écarter les sportifs dits « indésirables », c’est-à-dire, tout simplement, les moins riches. C’est un sport où, pour ce qui est de certains clubs, le jeu favori reste la distinction sociale. Le possesseur d’un pullman a certainement beaucoup plus de droits dans ces clubs qu’un autre tennisman. Cependant, l’entraînement intensif que demande ce sport pour devenir un grand champion élimine à lui tout seul tous ceux qui ne peuvent être à la hauteur. La possession d’un grand casier n’y changera rien.

Si l’on peut considérer qu’en majorité le tennis n’est plus un sport d’élite, il lui reste encore beaucoup de chemin à faire pour devenir un sport populaire. Même si les classes moyennes s’y intéressent de plus en plus, ce sport garde encore une image de sport réservé aux riches. Sa démocratisation a aidé à faire tripler les adhérents en moins de 30 ans. Il reste cependant encore beaucoup à faire pour l’intéresser à beaucoup plus de monde.

Des magasins comme décathlon ont fait le nécessaire pour rendre les raquettes et tout le reste de l’équipement plus ou moins accessibles pour beaucoup. Il n’empêche qu’en comparaison avec certains sports comme le football, où il suffit d’une bonne paire de baskets, d’un maillot et d’un ballon, il faut compter pour de bons futurs joueurs ou joueuses de tennis, deux à trois raquettes minimum, plusieurs tenues de rechange, un grand sac, des boites de balles etc … et surtout, un abonnement et une cotisation pour s’entraîner sur les courts.

Quand on aime on ne compte pas. C’est certain. Ce qu’il faudrait, c’est d’aller secouer un peu les décisionnaires de la FFT pour leur demander de faire encore un peu plus d’efforts pour rendre ce sport accessible à ceux qui ont vraiment envie d’y jouer.


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up